16 novembre 2016

Le coté obscur du business

Article de La Gazette de Montpellier du 3 novembre 2016
Nous aimerions croire dans le professionnalisme des exploitants de bars et de restaurants.
L’article de la Gazette illustre s’il en était besoin la fuite en avant vers des pratiques visant les profits dissimulés. Qui sont les victimes, qui sont les complices ? Salariés et patrons partagent une culture commune du black « …des petits établis­sements qui se montent à la va-vite, par un patron sans réelle compé­tence. ».
Ces façons pas très ragoûtantes en matière d’emploi précaire et de fraudes diverses le sont aussi peu sur le plan de l’occupation parfois illicite de l’espace public. Et là ce sont les riverains qui trinquent, peu soutenus par les responsables politiques. Nuisances sonores, saleté, dégradation des biens au quotidien.
C’est pourtant sur cet axe de développement que les élus s’appuient ici !
L’argument « économique » qui nous est souvent renvoyé en prend un coup dans l’aile.

Aucun commentaire: